cyclingSur les sentiers…

Paris à Wissant en Gravel

Partir les mains dans les poches et filer vers la mer avec juste un semblant de tracé en tête et une CB qui fonctionne de temps en temps, c’est ce dont j’avais envie depuis longtemps.

Je n’ai pas encore investi dans de beaux bike-packs alors un sac étanche Sea-to-summit et un tendeur feront l’affaire. J’y jette un short et un tee-shirt pour le soir, une veste de pluie et un peu de matériel pour réparer si besoin. Je pars en direction du Vexin pour sortir de Paris et remonter ensuite vers le nord.

Je suis le début du parcours Strava « Introduction au Vexin” jusqu’au moment où je croise l’itinéraire du Paris/Londres, fait de petites routes, de grands chemins ou de pistes cyclables. Je reste dessus jusqu’a Gisors ou je dors dans un hôtel près de la Gare, après 100km en une petite après-midi. Ca m’a vraiment donné envie de faire ce chemin dans son intégralité la prochaine fois. Le tracé débute à Paris (comme son nom l’indique…) et stoppe à Dieppe où l’on peux prendre un ferry pour rejoindre les côtes Anglaises. Le tracé fait 450km dans sa totalité et aujourd’hui, il est de mieux en mieux équipé et signalé.

Je suis resté dessus jusqu’a Saint Germer de Fly et ensuite je suis parti plein nord en restant au maximum sur des petites routes. Je croise souvent des pistes cyclables et je repère pas mal de petits spots pour bivouaquer une prochaine fois. Petite pause dans un café dans le pur style Picard, accent appuyé et nuages de Gauloises.

Rouler en semaine et en pleine journée change tout, personne sur les routes et j’ai la chance d’être suivi par le soleil. Après 100km, je me pause 30mn à Blangy sur Bresle, et continue mon chemin vers la mer. Le vent monte en puissance tranquillement mais le profil est plutot plat jusqu’ici et je sais que je que le plus dur reste à venir.

A partir de Berck, le vent se renforce mais je sens que l’arrivée est proche, que ma petite famille m’attend à Wissant avec un bon dîner, alors je ne ralentis pas et une fois Boulogne-sur-Mer passé, malgré le vent et la route qui montent, je profite de la lumière exceptionnelle qui fait briller la côte.

Une fois le vélo posé, je fais attention à la déshydratation et goûte immédiatement une Blanche des 2 Caps bien méritée.
Bilan : 335km en 2 étapes et pas mal d’idées de balades pour les prochaines fois.

IMG_4925

IMG_4938

IMG_4940

IMG_4943

IMG_4949

IMG_4954

IMG_4955

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *