Processed with VSCOcam with f2 preset

Gamme VTT Go Sport/Scrapper

Récemment j’ai été invité à découvrir la gamme vélo de GO SPORT regroupée sous la marque SCRAPPER et je suis évidemment resté en arrêt devant les FAT BIKE de la gamme. Lancés, à quelques centaines d’exemplaires, l’année dernière, les fats bike ont pris plus de place cette année avec 4 modèles 2 adultes et 2 enfants. Et, last but not least : avec un premier prix à 399 euros, le fat bike devient accessible. Je trouve que le fat bike peut être une bonne façon de le mettre un enfant au tout-terrain en toute sécurité.

Les gros points forts du fat bike en général :
– Possibilité de rouler sur la neige et le sable (il flotte aussi !!!)
– Capacité de charger son vélo pour de la rando sans perdre en stabilité
– Grand confort sans pour autant avoir de suspension
– Costaud et rustique
– Bonne adhérence

Les points faibles :
– Poids élevé
– Rendement assez faible

Il ne me reste plus qu’à en acheter un à ma fille Léonie.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Processed with VSCOcam with f2 preset

Étiquettes : , , , ,
Previous Post Next Post

Comments

Add Your Comment
    • Hervé
    • 2 octobre 2015
    Répondre

    il est vrai que ce type de vélo n’a peur de rien,boue,neige,roche…mais attention il ne faut pas s’égarer trop longtemps sur le bitume,en tout cas ce vélo est typé,on se sent en sécurité,de plus on retrouve un côté ludique et pas prise de tête
    à conseiller

    • Lionnel
    • 20 novembre 2016
    Répondre

    Wouais.. J’en ai essayé un de bonne facture, un jour, sur du plat, je croyais que les freins étaient bloqués. Quand je suis ensuite monté sur un tout suspendu, je me serais cru sur un électrique.
    Utile comme dit dans l’article pour la neige, sans doute aussi en bord de mer, mais pour le reste, pas top du tout.
    D’ailleurs la mode est finie, on en voit plus sur le bon coin que dans les magasins.

      • ercik
      • 20 août 2017
      Répondre

      la mode est pas finie bien au contraire, seul les prix anormalement élevés (grosses marges revendeurs) freinent encore le fat bike.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *