tar_2014_day8

Transalpine Run – day#8

Pour la derniere fois, je mets le réveil à 5h et m’endors en visualisant la derniere ligne d’arrivée qui nous attend dans la ville de Sexten, à 34 km d’ici.

Je retrouve Sebastien Chaigneau sur la zone de départ que j’avais rencontré la veille au repas, et qui va nous accompagner sur la dernière étape. Nous ferons les 15 premiers kilomètres ensemble en discutant de tout : de sport, de ses problèmes de santé passés, de la montagne… Je découvre un personnage attachant, qui a envi de partager sa passion, ses expériences. Seb me confie qu’il récupère petit à petit sa forme physique après sa mononucléose, mais qu’il n’est pas encore prêt a courir plus de 80km. Dès que le chemin grimpe un peu, Seb part au petit trot, un rythme implacable, qu’il ne lâchera qu’à son arrivée. Pour un convalescent, il a l’air en pleine forme et ça fait plaisir à voir.

Pendant que je courais tranquillement avec Seb Chaigneau, Pablo avait envie de monter avec le groupe de tête jusqu’au premier ravitaillement. Je le retrouve tout frais comme d’habitude, il a pu courir à son rythme mais une fois dans la montée il me dit que d’avoir couru plus vite les premiers kilomètres, lui a un peu fatigué les jambes. Enfin un signe de fatigue ! Mais ça ne va pas l’empêcher de faire le fou devant les photographes tout de même.

Les jambes sont dures, les tendons tirent mais je suis heureux de passer la dernière bosse avec Pablo, alors, nous nous jetons dans ce qui va être la descente vers la ligne d’arrivée et enfin le repos. Le début fait très mal aux genoux mais je serre les dents et la pente se radoucit pour devenir franchement roulante. On sait que l’équipe devant nous au classement général, est à seulement 3 minutes, alors on tente le tout pour le tout et nous accélérons pour au moins ne pas perdre de place bêtement.

Je pense que notre dernier kilomètre est le plus rapide de toute la course : 4m26 au kilomètre ! Nous passons la ligne après 3h39 de course, avec beaucoup d’émotion. Nous sommes acceuillis par Annette de GORE-TEX qui nous a suivi toute la semaine et qui nous remet la médaille de la course, un super symbole. On est heureux et soulagés avec Pablo d’avoir finis ensemble, en pleine forme et dans une bonne ambiance, une course où l’on doit bien gérer son effort pour profiter des 8 jours. Pour 2 personnes qui ne se connaissaient pas, qui n’avaient jamais couru ensemble et qui n’ont pas le même niveau, ni la même pratique de la course à pied, je trouve que l’on su vivre ensemble et profiter de chaque moment tout en faisant une place honorable au classement. Nous finissons à la 18ème place (on gagne 2 places par rapport à la veille !) sur 83 équipes au départ et 48 à l’arrivée.

Un grand merci à mes compañeros :
Pablo Villallobos, Alex Moreno Fuster, Fer Calderondelabarca, David Diego Pinto et Alejandro Mato. Merci pour toutes vos blagues que j’ai pas toujours comprises mais qui m’ont souvent fait rire tout de même.

Et un grand merci à GORE-TEX, PLAN B, EIDER, NORTH COM et OVERSTIMS.

©www_wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9349

©www_wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9686

©www_wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9700

©www_wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9859

wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9110

wisthaler_com_14_08_TAR_8Etappe_HAW_9258

Étiquettes :
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *