running

Transalpine Run #4

Pour la 4ème étape de la Transalpine Run, nous avons eu droit à tout les climats et à des rebondissements au niveau du classement.

Nous sommes partis dès 8h de Pretau pour une ascension de 10km vers le White Wall Pass, le bien nommé. Le passage de la vallée fraîche (5 degrés au départ) mais verte pleine de vie a vite laissé la place à un décor de haute montagne enneigé et venteux. 1h47 pour monter les 11km du col où un vent froid nous attendait ainsi que l’équipe de sécurité de haute montagne. Quelques mètres sur une crête et je me prends pour un alpiniste ! La vue est dingue, l’ambiance est chaleureuse, tout les coureurs sont heureux de vivre cet instant assez dingue : courir à 2500m dans la neige sur une crête et voir tout ces sommets qui nous entourent. Dès le col passé, le vent arrête de souffler et la descente sur de la neige glissante débute : c’est un autre exercice d’équilibriste qui débute.

Le parcours nous ramène en vallée où nous pouvons nous ravitailler et nous découvrir, enfin le soleil nous réchauffe. Les chemins sont pour la plupart de beaux singles track à flan de montagne, les nuages ont disparu et nous pouvons profiter des fabuleux paysage du Sud Tyrol. Une derniere difficulté et nous sautons dans une descente de 10km vers la ville de Sand in Taufers. Et c’est dans sur ce chemin que je croise Jenn Shelton, ou plutôt que je l’entend pester avec un language fleuri dans la descente, alors que je viens de finir quelles jours plus tôt le livre de Christopher McDougall “Born to Run”.

Nous descendons à une bonne allure et rattrapons quelques concurrents qui commencent a souffrir des cuisses, tellement fort que je me trompe de chemin et nous perdons moins 5 minutes pour le retrouver. Plusieurs équipes que nous avions dépassées sont devant nous maintenant. La rage ! Nous arrivons au dernier ravitaillement à 7km de l’arrivée où nous voyons l’un des deux Suédois de l’équipe Leader sur le bord de la route avec un gros bandage au genou. La course est malheureusement terminée pour lui et la déception est énorme car ils étaient en première position depuis le premier jour. Nous repartons encore plus fort dans une magnifique descente dans la forêt, un peu trop fort certainement car c’est à ce moment que j’embrasse le sol. Pablo me demande si je vais bien, je regarde mes jambes et je nevois pas de gros bobo donc on continu !

Les 2 derniers kilomètres sont durs mais nous entendons le bruit de la petite ville et je sens que nous avons fait une bonne course aujourd’hui. Notre équipe termine en 20ème position à 1h31 des très jeunes (18 et 27 ans) allemands du TEAM SALOMON DEUTSCHLAND qui prennent la place des Suédois du Team PEAK PERFORMANCE. Chez les filles, ce sont toujours les italiennes Tamara Lunger et Annemarie Gross qui occupe la première place du podium. Tamara est une alpiniste de 28 ans qui vient de gravir le sommet du K2 il y a quelques semaines, elle est accompagnée de Anne-marie Gross qui elle est ultra traileuse expérimentée puisqu’elle finit 4eme du Tor des Géants.

Demain pour le 5eme jour nous restons sur place et nous courront un kilometre vertical : 6km de distance et 1000M de D+.
C’est pas vraiment le genre d’exercice dont j’ai l’habitude mais on verra.

à demain.

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

photos goretex

©www.wisthaler.com_14_08_TAR_4Etappe_HAW_4497

©www.wisthaler.com_14_08_TAR_4Etappe_HAW_5230

GTAR_2014_5380

GTAR_2014_5408_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *